Japan

SEGA se retire de l’activité des centres d’arcade au Japon

Ce fut une année de hauts et de bas pour l’entreprise SEGA. L’entité vénérée du jeu vidéo célèbre son soixantième anniversaire en offrant des jeux vidéo dans le cadre de ses festivités, mais d’un autre côté, elle a également pris un coup dur suite à la fermeture en août de l’emblématique centre de jeux d’arcade, le Deuxième bâtiment Sega-Akihabara, à Tokyo.

Maintenant vient une nouvelle encore plus triste, puisque SEGA a officiellement annoncé qu’il se retirerait complètement de la gestion des salles de jeux d’arcade. La filiale SEGA Divertissement, qui exploite 193 salles d’arcade à travers le Japon, a annoncé qu’elle vendait 85,1 % de ses actions à Genda, une société de location de machines d’arcade basée à Tokyo.

La vente, qui a été réalisée à un prix non divulgué, intervient après des mois de luttes économiques pour l’industrie japonaise des jeux d’arcade, qui a été touchée par des fermetures temporaires et une baisse des taux de trafic client depuis le début de la pandémie de COVID-19. Malgré les récentes améliorations de la situation, les revenus de SEGA dans ce domaine ont baissé de 20 % par rapport aux périodes précédentes, de sorte que les négociations avec Genda ont commencé en juillet. Le changement officiel des fonctions opérationnelles aura lieu fin décembre de cette année.

Cependant, il y a un peu d’espoir pour les fans de SEGA les plus aguerris. Premièrement, même si la société ne gérera plus ses propres salles d’arcade, elle continuera à produire et à fabriquer des machines d’arcade destinées à être utilisées dans les salles d’arcade d’autres sociétés. De plus, Genda conservera le nom SEGA pour la signalisation et la marque des salles d’arcade. Cependant, le changement signifie que la viabilité des emplacements individuels est en train d’être réévaluée, les fans devront donc augmenter les revenus de leur hub le plus proche s’ils ne veulent pas qu’ils disparaissent.

La source: SoraActualités24

© SEGA. Tous les droits sont réservés.

Akira

Il n'y a pas de honte à être faible, la honte est de le rester.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page